SFR Presse
Libération
12 juillet 2019

Sincère angoisse

1 min

«Lorsque la première réponse de l’Etat […] consiste à déclarer, trois jours après les faits, que l’intervention policière s’est déroulée "de manière proportionnée", je le dis sans ambages : l’Etat se met en faute.» De qui est cette citation ? D’un militant anti-flics ? D’un teufeur en colère ? Non : de Mounir Belhamiti, député LREM de Loire-Atlantique. L’élu est l’un des rares à protester sérieuse

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :