SFR Presse
Corse Matin
30 novembre 2019

Le Premier ministre s’en va les violences se poursuivent

2 min

Le Premier ministre irakien a annoncé hier qu’il allait démissionner comme l’a réclamé le grand ayatollah Ali Sistani, figure tutélaire de la politique dans le pays, sans pour autant faire cesser les violences qui ont de nouveau fait 16 morts. Adel Abdel Mahdi, un indépendant sans base partisane ni populaire, a cédé hier, après deux mois d’une contestation contre le pouvoir et son parrain iranien

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :